Lequel de ces hommes aura une crise cardiaque en premier ?

Avez-vous la moindre idĂ©e Ă  quel point votre cƓur travaille dur ?

Pensez-y bien : À la fin de chaque journĂ©e, vous rentrez chez vous, vous mettez vos pieds en l’air et vous regardez CSI. Imaginez un peu si votre cƓur essayait de se dĂ©tendre aprĂšs un 9 Ă  5 de pompage de sang Ă©puisant. Pendant que c’Ă©tait relaxant, vous Ă©tiez occupĂ© Ă  mourir.

En fait, s’il y avait un prix pour l’orgue du mois, nous savons quelle radiographie encadrĂ©e nous nous attendrions Ă  voir accrochĂ©e au mur.

Pourtant, mĂȘme si personne ne prend congĂ©, certains le font et abandonnent. Peut-ĂȘtre que les conditions de travail sont horribles. Ou peut-ĂȘtre que le patron reste assis sur son cul toute la journĂ©e.

Quelle qu’en soit la cause, c’est presque toujours quelque chose qui s’est accumulĂ© pendant un certain temps. Alors on a demandĂ© Ă  trois hommes de nous ouvrir leur coeur : Ils ont rĂ©vĂ©lĂ© leur rĂ©gime alimentaire quotidien, leurs habitudes d’exercice, leurs antĂ©cĂ©dents familiaux – ils ont mĂȘme devinĂ© quel type de cƓur Ă©tait le plus susceptible de s’embrouiller en premier. (Indice : ils avaient tous tort.)

Ensuite, nous avons demandĂ© l’aide de Michael Miller, M.D., directeur du Center for Preventive Cardiology de l’UniversitĂ© du Maryland Medical System et auteur de Heal Your Heart : The Positive Emotions Prescription to Prevent and Reverse Heart Disease. Il a Ă©valuĂ© les facteurs de risque cardiaque actuels de chaque homme pour prĂ©dire qui sera le premier Ă  subir un infarctus.

Wyatt Genser

Taille / Poids  : 1.8m/90kg

Statut de la relation  : Marié

Job  : Directeur bancaire et agent d’affaires

Histoire du cƓur de la famille  : Le grand-pùre maternel a eu une crise cardiaque ; le grand-pùre paternel a eu une insuffisance cardiaque congestive.

Exercice  : Trois Ă  quatre jours de course Ă  pied, plus un entraĂźnement aux poids et haltĂšres entre les deux. « J’ai encore de la boue mĂȘme aprĂšs avoir rĂ©cemment perdu 18 kg. »

Alimentation  : Repas riches en protĂ©ines, plus des noix Ă  grignoter. « Deux fois par semaine, on commande des plats Ă  emporter, comme de l’italien. Mais les kilomĂštres que j’ai parcourus l’Ă©quilibrent. »

Niveau de stress autoévalué  : 3/5

Ce qu’il pense que cet homme perdra  : « Ses grands-pĂšres et son pĂšre Ă©tant morts d’une crise cardiaque, je dirais que Chris est gĂ©nĂ©tiquement le plus Ă  risque. »

C’est une histoire de noix contre boyaux.

L’habitude de Genser de manger une poignĂ©e de noix tous les jours lui fournit un flux rĂ©gulier de magnĂ©sium, un minĂ©ral aux propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires qui a Ă©tĂ© associĂ© Ă  une meilleure santĂ© cardiaque. Seulement 50 Ă  80 grammes de noix par jour peuvent fournir suffisamment de magnĂ©sium pour rĂ©duire de 22 % les risques de mourir d’une coronaropathie, selon une Ă©tude de la Harvard School of Public Health.

Mais l’intestin de Genser pourrait annuler une partie de cet avantage : le tour de taille d’un homme ne doit augmenter que de 5 cm par rapport Ă  ce qu’il Ă©tait dans la vingtaine pour que son risque de maladie cardiaque augmente, dit le Dr Miller.

Marteler le trottoir ne donne pas Ă  Genser le droit de charger son assiette. A 33 ans, son four Ă  graisse n’est plus Ă  son apogĂ©e : Le taux mĂ©tabolique basal d’un homme typique, ou la quantitĂ© d’Ă©nergie consommĂ©e au repos, diminue d’environ 2 % par dĂ©cennie aprĂšs 20 ans. « En vieillissant, il faut travailler plus fort ou manger moins pour bien gĂ©rer son poids « , dit le Dr Miller.

Genser devrait limiter ses repas de triche Ă  un jour par semaine et donner Ă  son ventre une autre forme d’entraĂźnement – avec des rires. Selon des chercheurs grecs, le visionnement d’un film amusant augmente la fonction vasculaire jusqu’Ă  6 pour cent.

 

Chris Campbell

Taille / Poids : 1.7m/70kg

Statut de la relation :  Marié, fils en bas ùge

Job :  Graphiste indépendant

Famille Histoire du cƓur :  pùre, ainsi que les deux grands-pùres ont souffert de crises cardiaques et sont morts.

Exercice :  Courir et faire du Pilates quelques fois par semaine, et une marche quotidienne. « D’habitude, j’atteins les 10 000 pas chaque jour sans trop d’ennuis. »

Alimentation :  Les repas comprennent une protéine et deux légumes ; une ou deux boissons alcoolisées au dßner. « On mange rarement dehors et je ne bois pas de soda. »

Niveau de stress autoévalué :  2/5

Ce qu’il pense que cet homme perdra :  « J’ai l’impression d’ĂȘtre le pire des trois ! Mon seul atout, c’est mon approche zen de la santĂ© cardiaque : des exercices discrets et moins de stress. »

Le risque de Campbell est peut-ĂȘtre plus Ă©levĂ© en raison de ses antĂ©cĂ©dents familiaux, mais il a pris les bonnes mesures prĂ©ventives.

Son secret ? Calmez votre esprit, et votre cƓur suivra.

« Le stress et les Ă©motions nĂ©gatives sont Ă  l’origine d’une bonne partie des crises cardiaques, explique le Dr Miller. « Vivre dans un Ă©tat de stress chronique exacerbe vraiment le risque. »

Campbell a rĂ©ussi Ă  Ă©viter un facteur de stress majeur en choisissant d’ĂȘtre son propre patron : Selon des chercheurs de l’University College London, les personnes qui occupent des emplois trĂšs exigeants et qui offrent peu de libertĂ© de dĂ©cision sont 23 % plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque que celles dont la carriĂšre est plus souple et moins exigeante.

Puisqu’il n’est probablement pas possible d’ĂȘtre votre propre patron, vous pouvez vous libĂ©rer de votre stress au travail en faisant monter la musique pendant vos dĂ©placements quotidiens, dit le Dr Miller. Son Ă©quipe de recherche a dĂ©couvert que le fait de chanter une chanson favorite peut aider Ă  dilater les vaisseaux sanguins, tandis que les chansons moins apprĂ©ciĂ©es ont tendance Ă  provoquer du stress. Alors rentre Ă  la maison et embrasse ta famille : Le toucher peut rĂ©duire le stress et la tension artĂ©rielle, selon une Ă©tude japonaise. En effet, selon les chercheurs, un contact physique positif peut dĂ©clencher une poussĂ©e d’ocytocine, une hormone qui attĂ©nue la tension et amĂ©liore la santĂ© gĂ©nĂ©rale du cƓur.

 

Michael Moya

Taille / Poids : 1.85m /84kg

Statut de la relation : Célibataire

Job : Responsable marketing numĂ©rique pour un site d’actualitĂ©s

Histoire du cƓur de la famille : Les deux grands-mĂšres ont eu un AVC ; le grand-pĂšre a eu un AVC et est mort d’une crise cardiaque.

Exercice : EntraĂźnement intensif quatre jours par semaine. DiagnostiquĂ© avec hypertension Ă  l’Ăąge de 25 ans. « Je ne prends pas de mĂ©dicaments, mais l’exercice aide. »

Alimentation : Cinq petits repas par jour. « J’essaie de bien manger et d’inclure plus de lĂ©gumes que de viande dans mes repas, sauf pour un hamburger occasionnel. »

Niveau de stress autoévalué :  4/5

Ce qu’il pense que cet homme perdra : « Je pense que Wyatt est le plus Ă  risque. Le secteur bancaire peut ĂȘtre mis Ă  rude Ă©preuve. Et ses antĂ©cĂ©dents familiaux n’arrangent pas sa situation non plus. »

Peu de choses prĂ©parent un homme Ă  une catastrophe cardiaque comme l’hypertension, dit le Dr Miller. Selon une Ă©tude JAMA de 2014, une hypertension artĂ©rielle non traitĂ©e Ă  la fin de l’adolescence et dans la vingtaine double le risque d’accumulation de plaque et de maladie cardiaque 25 ans plus tard, comparativement au risque des personnes qui ne souffrent pas d’hypertension.

Et mĂȘme si Moya peut penser que le fait d’aller au gymnase quatre jours par semaine soulage la pression, faire des sĂ©ances d’entraĂźnement de haute intensitĂ© pourrait en fait aggraver son Ă©tat. C’est parce qu’un exercice vigoureux peut faire monter en flĂšche la tension artĂ©rielle systolique jusqu’Ă  250, explique le Dr Miller, surtout chez les personnes qui souffrent dĂ©jĂ  d’hypertension.

Il pourrait avoir besoin d’une ordonnance et le plus vite possible. Moya devrait parler Ă  son mĂ©decin de la possibilitĂ© de prendre des mĂ©dicaments pour son hypertension artĂ©rielle, dit le Dr Miller. Une revue d’Ă©tude publiĂ©e dans Annals of Internal Medicine a rĂ©vĂ©lĂ© que le fait de prendre des mĂ©dicaments pour abaisser la tension artĂ©rielle peut rĂ©duire considĂ©rablement le risque d’accident vasculaire cĂ©rĂ©bral et de dĂ©cĂšs par maladie cardiaque, mĂȘme lorsque la tension artĂ©rielle est Ă  peine Ă©levĂ©e. Comme pour l’exercice, Moya devrait passer Ă  l’entraĂźnement de force isomĂ©trique. Des chercheurs australiens signalent que la pratique d’exercices isomĂ©triques (par exemple, les flexions des murs ou les planches) peut rĂ©duire considĂ©rablement la tension artĂ©rielle aprĂšs quatre semaines ou plus.

Articles similaires :