L’anxiété liée à l’alcool est une réalité et voici ce que vous pouvez faire pour y remédier

Nous savons tous que la consommation d’alcool peut avoir un effet sur notre esprit et notre corps, mais vous êtes-vous déjà réveillé d’une nuit de panique totale, en passant en revue les événements de la veille, en essayant de comprendre ce que vous auriez dû ou non faire, en vous jetant dans une spirale de honte ? Eh bien, vous n’êtes pas seul ! Ce n’est pas seulement la gueule de bois qui parle, vous souffrez peut-être d’anxiété liée à l’alcool qui est une chose réelle qui affecte beaucoup de gens (la plupart d’entre eux sans même le savoir).

image via pinterest

Alors que la plupart des gens peuvent réduire leur changement d’humeur aux effets habituels de la gueule de bois, le fait de se sentir déprimé le lendemain de la consommation d’alcool peut en fait indiquer une anxiété liée à l’alcool. La consommation d’alcool n’a pas seulement des conséquences physiques comme la fatigue et les maux de tête, elle peut avoir un effet écrasant sur notre état mental. Nancy Sokarno, psychologue chez Lysn, explique l’anxiété liée à l’alcool et ses effets sur notre santé mentale.

« Alors que boire peut être agréable à l’époque, l’alcool est un dépresseur, ce qui signifie qu’il peut perturber la chimie de notre cerveau ». « La consommation d’alcool peut réduire les niveaux de sérotonine dans notre cerveau, qui est notre neurotransmetteur responsable de la régulation de notre humeur et de notre comportement social. Une baisse de ces taux de sérotonine peut être liée à des facteurs comme la dépression, l’anxiété et l’insomnie ».

« La consommation d’alcool nuit également à notre sommeil, ce qui peut avoir des conséquences le lendemain et une baisse de la glycémie peut nous donner l’impression de manquer d’énergie, d’être irritables et d’avoir des nausées « .

« De plus, lorsque notre corps tente de décomposer l’alcool, il produit un sous-produit toxique, l’acétaldéhyde, un composé chimique qui produit des symptômes tels que l’anxiété, l’incoordination, la perte de mémoire et un rythme cardiaque élevé.

Boire avec modération peut certainement vous remonter le moral, tout comme les médicaments contre l’anxiété peuvent vous aider à vous sentir plus détendu. Cependant, si vous commencez à présenter des symptômes d’anxiété liée à l’alcool, il est peut-être temps de vous reposer. Avec le temps, votre corps peut développer une tolérance à l’alcool et vous commencerez à remarquer que vous avez de plus en plus besoin d’alcool pour « vous sentir bien ». De plus, vous pourriez ressentir les effets secondaires le lendemain, qui peuvent commencer à l’emporter sur les effets bénéfiques ressentis à ce moment-là.

Voici quelques façons de soulager les sentiments d’anxiété que vous pourriez éprouver en consommant de l’alcool :

Maintenez votre hydratation

Notre cerveau est composé à 75% d’eau et en plus de nous donner mal à la tête, la déshydratation peut modifier notre façon de penser en ralentissant la circulation. Cela réduit le flux sanguin, ce qui se traduit par une diminution de la circulation sanguine vers toutes les parties du corps, y compris le cerveau.

Évitez les médias sociaux

Si vous vous sentez déjà faible, les médias sociaux sont connus pour déclencher plus de tristesse, surtout si vous commencez à comparer votre vie aux autres.

Évitez la caféine

La caféine contenue dans les boissons comme le café ou le coca cola continuera d’augmenter votre rythme cardiaque et contribuera également à la déshydratation.

Évitez les propos négatifs sur vous-même.

Au lieu de cela, ouvrez un journal de vos pensées et faites un compte rendu avec des faits, pas avec vos suppositions.

Prendre l’air

Rester enfermé au lit toute la journée ne fera qu’encourager la réflexion et le fait d’être à l’extérieur vous permettra d’avoir assez d’oxygène pour le cerveau.

Chattez avec un ami

Plus souvent qu’autrement, nous avons sur-pensé à des choses qui n’ont pas vraiment eu lieu. En parler peut aider à dissiper certaines de vos inquiétudes.

Articles similaires :