Exercice ou dépression ?

L’exercice est un excellent outil de gestion de la dépression, et les liens entre le bien-être mental et le fait de transpirer ne font que se renforcer. Avec une telle variété d’exercices, de spécialités dans ces exercices, ainsi que des activités sportives et d’autres activités de compétition physique, nous avons dû nous demander : quel(s) exercice(s) est (sont) meilleur(s) pour la dépression ?

Course à pied vs levage pour dépression

Exercice pour la dépression

Pouvez-vous courir vers la santé mentale plus vite que vous ne pouvez vous sortir de la dépression ? Deux études ont porté sur les effets de la course à pied par rapport au soulèvement chez des sujets souffrant de dépression, et les deux ont donné des résultats très similaires.

Étude 1 : 40 femmes ayant reçu un diagnostic de dépression ont été chargées de courir ou de faire de l’haltérophilie 4 fois par semaine pendant 8 semaines, avec des examens à 1, 7 et 12 mois.

Source : La course à pied par rapport à l’haltérophilie dans le traitement de la dépression

Étude 2 : 90 patients déprimés se sont vus assigner des exercices aérobiques (jogging / marche rapide) ou non aérobiques (entraînement musculaire, étirements, relaxation, coordination et flexibilité) pendant 60 minutes, 3 fois par semaine, pendant 8 semaines.

Source : Les bienfaits de l’exercice pour les personnes souffrant de dépression clinique

Les deux études n’ont révélé aucune différence notable dans la qualité de l’exercice lorsqu’il s’agissait de soulager les symptômes de la dépression.

Ce qui est une excellente nouvelle, mais nous laisse quand même avec une nouvelle question – quel exercice est le meilleur ? pour moi pour gérer la dépression ?

Choisir un exercice pour aider à gérer la dépression

La première et la plus évidente façon de choisir un exercice est de vous lancer dans une activité que vous trouvez agréable ! Si vous recherchez une réponse plus précise et plus personnelle, vous pouvez voir dans quelle mesure votre exercice s’inscrit dans les hypothèses prédominantes suivantes pourquoi l’exercice aide à combattre la dépression.

Hypothèse thermogénique

L’exercice fait augmenter votre température corporelle (tant que vous faites assez d’efforts), et on pense que ce changement de température peut atteindre des régions spécifiques du cerveau. Cela peut à son tour conduire à une sensation de relaxation et à une réduction des tensions musculaires.

Demandez-vous si je fais assez d’exercice pour élever ma température corporelle ?

Hypothèse de l’endorphine

Lorsque nous pompons du fer ou que nous regardons la route disparaître sous nos pieds, notre corps libère la drogue qui nous fait nous sentir bien : les endorphines. Cependant, cette théorie est contestée. Le type d’endorphines libérées au cours de ces exercices sont des  » endorphines plasmatiques « , qui peuvent ne pas refléter les endorphines dans le cerveau. Ce que nous savons, du point de vue du profane, c’est que l’exercice est agréable !

Demandez-vous si je me sens bien pendant et après mon exercice.

Hypothèse de la monoamine

La dépression a le désagréable effet secondaire de diminuer les neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine, noradrénaline), et il y a une chance que l’exercice puisse aider à les rétablir. C’est une hypothèse plus difficile à prouver, car les seules façons de le faire sont les chirurgies invasives.

Demandez-vous si vous avez l’impression que vos symptômes ont diminué avec le temps.

Hypothèse de distraction

Comme son nom l’indique, l’hypothèse de distraction propose que, pendant l’exercice, notre attention se détourne de nos problèmes. Les résultats entourant cette explication ne sont pas concluants, mais le principe demeure solide, alors….

Demandez-vous si mon exercice exige toute mon attention et toute ma concentration.

Hypothèse d’auto-efficacité

Essentiellement, le fait de pouvoir terminer une tâche ou d’atteindre un objectif peut aider à améliorer l’estime de soi et la valeur intrinsèque de soi. Elle peut aider à briser les cycles de rumination ou donner à quelqu’un la chance de réussir lorsqu’il a l’impression d’échouer.

Demandez-vous si j’atteins mes objectifs au cours de mon exercice.

En fin de compte, tout exercice est bonQue vous choisissiez de soulever des poids, de nager, de faire du vélo, du trampoline, de la balle au prisonnier ou quoi que ce soit entre les deux, vous travaillez activement pour une meilleure santé mentale.

Si vous avez besoin d’aide, veuillez appeler Lifeline au 13 11 14 ou vous rendre sur le site suivant www.lifeline.org.au/gethelp ou appelez le service d’assistance Beyond Blue au 1300 224 636 ou rendez-vous sur www.beyondblue.org.au/about-us/contact-us

Si vous êtes membre de la SCSCB et que vous bénéficiez d’une couverture hospitalière ou d’un produit emballé, vous êtes peut-être admissible à notre programme de santé mentale. Pour plus d’informations sur le programme, contactez l’équipe Santé et Bien-être de Pollenation au 02 9685 7567 ou par email à wellness@pollenation.net.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *