Difficile de faire un choix pour votre nouveau Masque De Soudure ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Masque De Soudure pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Masque De Soudure !

Notre sélection de masque de soudure

Guide d’achat masque de soudure

Si vous êtes un soudeur, l’usage d’un masque de soudure est indispensable. Il protège vos yeux, votre visage ainsi que votre cou contre les étincelles, les lumières infrarouges, les rayons UV, les brûlures par flash ou encore la chaleur. Il s’agit d’un équipement de protection individuelle crucial, non seulement pour les professionnels du métier de soudage, mais aussi pour les particuliers qui souhaitent faire des travaux de soudure en toute sécurité. Mais lorsqu’il faut choisir parmi les casques disponibles dans le commerce, la tâche peut se transformer en un véritable parcours de combattant. En effet, il existe différents types et modèles des équipements de protection de ce genre. Dans ce guide et comparatif, vous aurez toutes les clés pour trouver le masque de soudage qui répondra parfaitement à vos besoins.

Pourquoi utiliser un masque de soudure ?

Dans la pratique, un masque de soudeur, également appelé cagoule de soudure, est un masque équipé d’une visière pouvant ou non comporter un filtre. Cet outillage est différent des masques et lunettes de protection (lunettes de soudage). Les soudeurs débutants comme professionnels l’utilisent pour les préserver de plusieurs risques liés aux rayonnements optiques, aux rayonnements thermiques, aux ultraviolets, aux projections de débris incandescents, aux fumées de soudage et bien d’autres encore.

Les dangers que représente le soudage vont varier en fonction de l’action que vous allez mener. Cela signifie que tous les procédés de soudage nécessiteront un type de masque de soudure bien défini.

Le choix du masque en fonction de l’usage prévu

Vous l’aurez compris, le masque que vous utiliserez devra s’accorder au type de soudure que vous allez réaliser et au matériel de soudage que vous utilisez.

  • Pour une soudure à l’arc électrique sans dégagement de gaz, vous aurez besoin d’un masque à filtre actif ou d’un masque électro-optique doté d’un écran de protection relevable à cristaux LCD et d’un système de filtration ou de protection respiratoire, contre les fumées et les poussières ;
  • Pour un soudage à l’arc électrique avec dégagement de gaz, vous devrez miser pour un masque actif électro-optique doté d’un système de ventilation assistée ou autonome ou un masque classique équipé d’un système de ventilation intégré aspirant l’air extérieur derrière le soudeur, garantissant ainsi une protection respiratoire efficace ;
  • Pour une soudure à la flamme ou une soudure avec chalumeau utilisant de l’oxygène ou de l’acétylène, un masque doté d’un écran en verre de protection filtrant thermoplastique ou un masque passif doté de lentilles de protection vous sera nécessaire. Il est bon de noter que les masques passifs sont disponibles en deux versions : les masques à main et les masques serre-tête.

Pour ce qui est des soudures au fer, celles-ci nécessiteront l’usage de lunettes de protection des yeux. Si on entre un peu plus dans les détails pour les soudures à l’arc électrique (MIG-MAG, MMA, et soudage TIG ou soudure TIG) le port du masque actif est le plus recommandé. Il est doté d’un écran électronique équipé de cristaux liquides. Pour sa fabrication, le matériau utilisé est le polyester avec de la fibre de verre intégrée.

Les critères pour bien choisir un masque ou casque de soudage

Dans la soudure, la protection des yeux est d’une importance capitale, car le rayonnement produit peut être particulièrement néfaste pour la vue. Découvrez ainsi les critères que vous devrez prendre en compte pour mieux choisir un masque de protection de ce type.

Le type de protection

Vous l’aurez sans doute compris, on compte de nombreux types de protections oculaires lorsque vous allez travailler avec un poste à souder inverter ou tout autre poste de soudage (poste de soudure). On compte les lunettes, les cagoules classiques et les cagoules de soudage automatique (masque de soudure automatique) pour une bonne protection. Et il ne faut pas oublier que certains modèles peuvent offrir une meilleure protection que les autres. Pour assurer la protection optimale de votre visage et de vos voies respiratoires, rien de tel qu’un masque de soudure.

Le confort de port

Dans l’idéal, un modèle ayant des spécifications telles que la légèreté et la résistance aux chocs est recommandé. Un masque à coque ou monture couvrante et bien ajusté à la taille de votre tête est un très bon choix. Vous pourrez le porter aisément, même durant des heures de travail. Faites également attention aux dimensions du harnais.

Les normes

Il est important de savoir qu’il existe des normes bien précises régissant les masques de soudure, à savoir :

  • La norme EN 166 établissant les conditions de base d’un masque de bonne qualité ;
  • La norme EN 169 qui est en rapport à la qualité ainsi qu’à la sensibilité des verres de protection ;
  • La norme EN 170 qui concerne la filtration des infrarouges ;
  • La norme EN 175 qui régit la protection oculaire durant la soudure ;
  • La norme EN 379 régissant le degré de la teinte.

La sensibilité

En fonction du matériau que vous allez souder, l’intensité de la luminosité (la lumière vive au niveau du point de fusion ou du métal en fusion) peut être différente. Il faut donc miser sur un modèle photosensible, permettant le réglage de la sensibilité et ainsi de la teinte ou du meulage au niveau de votre champ de vision. Vous évitez ainsi un éventuel éblouissement.

L’ergonomie

Ce critère correspond à la facilité d’usage de votre masque de soudure incluant la dimension du champ de vision. La majorité des modèles que vous trouverez sur le marché ont une valeur de 97 x 62 cm. D’autres auront un plus grand champ de vision ou un plus large champ de vision, ce qui améliore votre vue durant leur utilisation. Si vous optez pour un modèle automatique ou semi-automatique réglable fonctionnant avec des piles lithium ou avec une batterie lithium, attardez-vous sur le temps de réponse ou temps de réaction (temps de commutation) d’assombrissement (obscurcissement) et d’éclaircissement.

Le nombre de capteurs

Plus le masque dispose d’un nombre de capteurs important, plus le risque de dysfonctionnement est faible. Les cagoules d’entrée de gamme proposent un à deux capteurs. Les plus perfectionnés peuvent être équipés de quatre capteurs.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2022-09-02 15:53:34