Apprenez comment le lien d’attachement que vous entreteniez avec votre principal fournisseur de soins pendant votre enfance continue d’influencer vos relations à l’âge adulte.

Attachement, liens et relations

Tu es né préprogrammé pour le collage avec une personne très importante, votre principal dispensateur de soins, probablement votre mère. Comme tous les bébés, vous étiez un faisceau d’émotions – vous éprouviez intensément de la peur, de la colère, de la tristesse et de la joie. L’attachement émotionnel qui s’est développé entre vous et votre aidant a été la première relation interactive de votre vie, et il dépendait de la communication non verbale. Les liens affectifs que vous avez éprouvés ont déterminé la façon dont vous auriez des relations avec d’autres personnes tout au long de votre vie, parce qu’ils ont jeté les bases de toute communication verbale et non verbale dans vos relations à venir.

Les personnes qui vivent des communications émotionnelles déroutantes, effrayantes ou brisées pendant leur enfance deviennent souvent des adultes qui ont de la difficulté à comprendre leurs propres émotions et les sentiments des autres. Cela limite leur capacité d’établir ou de maintenir des relations fructueuses. L’attachement – la relation entre les nourrissons et leurs principaux dispensateurs de soins – est responsable de :

  • façonner le succès ou l’échec de futures relations intimes
  • la capacité de maintenir l’équilibre émotionnel
  • la capacité d’être nous-mêmes et de trouver de la satisfaction dans le fait d’être avec les autres
  • la capacité de se remettre des déceptions, du découragement et de la malchance

L’étude scientifique du cerveau – et du rôle que joue l’attachement dans sa formation – nous a donné une nouvelle base pour comprendre pourquoi un grand nombre de personnes ont de grandes difficultés à communiquer avec les personnes les plus importantes dans leur vie professionnelle et amoureuse. Autrefois, nous ne pouvions utiliser que des suppositions pour essayer de déterminer pourquoi les relations importantes n’ont jamais évolué, n’ont jamais développé de problèmes chroniques ou se sont effondrées. Maintenant, grâce à de nouvelles connaissances sur le développement du cerveau, nous pouvons comprendre ce qu’il faut pour aider à construire et à cultiver des relations productives et significatives à la maison et au travail.

Qu’est-ce que le lien de rattachement?

Le lien mère-enfant est la principale force du développement de l’enfant, selon l’étude de l théorie du lien de rattachement créé par le psychiatre anglais John Bowlby et la psychologue américaine Mary Ainsworth. La théorie a gagné en force grâce à des études scientifiques mondiales et à l’utilisation de la technologie de l’imagerie cérébrale.

La théorie du lien d’attachement stipule que la relation entre les nourrissons et les principaux dispensateurs de soins est responsable de :

  • façonner toutes nos relations futures
  • renforcer ou endommager nos capacités de concentration, être conscient de nos sentiments et nous calmer
  • la capacité de rebondir après un malheur

La recherche révèle les interactions entre les nourrissons et les adultes qui aboutissent à la réussite d’un traitement, en sécurité L’attachement, ce sont ceux où la mère et l’enfant peuvent ressentir les sentiments et les émotions de l’autre. En d’autres termes, un nourrisson se sent en sécurité et compris lorsque la mère répond à ses pleurs et interprète avec précision l’évolution de ses besoins. Echec ou échecprécaire L’attachement se produit lorsqu’il y a un échec dans cette communication des sentiments.

Les chercheurs ont constaté que les adulte les relations dépendent de la capacité de le faire :

  1. gérer le stress
  2. restez « à l’écoute » avec émotion
  3. utiliser un langage corporel communicatif
  4. être ludique et s’engager mutuellement
  5. pardonner facilement, renoncer à ses rancunes

La même recherche a également permis de constater qu’une précaire L’attachement peut être causé par la violence, mais il est tout aussi probable qu’il soit causé par l’isolement ou la solitude.

Ces découvertes offrent un nouvel aperçu des relations amoureuses réussies, fournissant les clés pour identifier et réparer une relation amoureuse qui est en difficulté.

Le lien d’attachement façonne le cerveau du nourrisson

Pour le meilleur ou pour le pire, le cerveau du nourrisson est profondément influencé par l’attachement – la première relation amoureuse du bébé. Lorsque la personne qui s’occupe de l’enfant peut gérer son stress personnel, calmer le nourrisson, communiquer par l’émotion, partager la joie et pardonner facilement, le système nerveux du jeune enfant devient « solidement attaché ». La base solide d’un lien d’attachement sûr permet à l’enfant d’être sûr de lui, confiant, plein d’espoir et à l’aise face au conflit. En tant qu’adulte, il sera souple, créatif, plein d’espoir et optimiste.

Nos liens d’attachement sécuritaires façonnent notre capacité à :

  1. se sentir en sécurité
  2. établir des liens significatifs avec les autres
  3. explorez notre monde
  4. composer avec le stress
  5. équilibrer les émotions
  6. le confort et la sécurité de l’expérience
  7. donner un sens à nos vies
  8. créer des souvenirs positifs et des attentes à l’égard des relations

Les liens de rattachement sont aussi uniques que nous. Il n’est pas nécessaire que les principaux dispensateurs de soins soient parfaits. Ils n’ont pas besoin d’être toujours à l’écoute des émotions de leur nourrisson, mais il est utile qu’ils soient disponibles sur le plan affectif la plupart du temps.

L’attachement insécurisant affecte les relations adultes

L’insécurité peut être un problème important dans notre vie, et elle prend racine lorsque le lien d’attachement d’un nourrisson ne fournit pas à l’enfant une structure, une reconnaissance, une compréhension, une sécurité et un accord mutuel suffisants. Ces insécurités peuvent nous y conduire :

Fermer la session et éteindre – Si notre parent est indisponible et égocentrique, nous pouvons – en tant qu’enfants – nous perdre dans notre propre monde intérieur, en évitant toute connexion étroite et émotionnelle. À l’âge adulte, nous pouvons devenir physiquement et émotionnellement distants dans nos relations.

Rester en insécurité – Si nous avons un parent qui est incohérent ou intrusif, il est probable que nous deviendrons anxieux et craintifs, ne sachant jamais à quoi nous attendre. En tant qu’adultes, nous pouvons être disponibles un moment et rejeter le suivant.

Devenir désorganisé, agressif et en colère – Lorsque nos besoins précoces de proximité émotionnelle ne sont pas comblés, ou lorsque le comportement d’un parent est une source de désorientation ou de terreur, les problèmes ne manqueront pas de suivre. En tant qu’adultes, nous pouvons ne pas aimer facilement et être insensibles aux besoins de notre partenaire.

Se développer lentement – Ces retards se manifestent par des déficits et entraînent des problèmes de santé physique et mentale, ainsi que des troubles sociaux et d’apprentissage.

Comment les différents styles d’attachement affectent les caractéristiques des adultes

Style de fixation sécurisée :

  • Style parental : Aligné avec l’enfant ; en harmonie avec ses émotions.
  • Caractéristiques adultes résultantes : Capable de créer des relations significatives ; empathique ; capable d’établir des limites appropriées.

Style d’attachement évitant :

  • Style parental : Indisponible ou rejetée.
  • Caractéristiques adultes résultantes : Évite l’intimité ou les liens émotionnels ; éloigné ; critique ; rigide ; intolérant.

Style d’Attachement ambivalent :

  • Style parental : Communication parentale incohérente et parfois intrusive.
  • Caractéristiques adultes résultantes : Anxieux et anxieux ; contrôlant ; blâmant ; erratique ; imprévisible ; parfois charmant.

Style d’attachement désorganisé :

  • Style parental : Ignore ou ne voit pas les besoins de l’enfant ; le comportement des parents est effrayant et traumatisant.
  • Caractéristiques adultes résultantes : Chaotique, insensible, explosif, abusif, peu confiant, même si l’on a soif de sécurité.

Style d’attachement réactif :

  • Style parental : Extrêmement libre ou en panne.
  • Caractéristiques adultes résultantes : Impossible d’établir des relations positives ; souvent mal diagnostiqué.

Les styles parentaux et les types de liens d’attachement varient selon la population, la culture, l’ethnie ou le groupe socio-économique.

Causes de l’insécurité de l’attachement

Les principales causes d’attachement peu sûr sont les suivantes :

Négligence physique – une mauvaise alimentation, un manque d’exercice physique et la négligence des problèmes médicaux

Négligence émotionnelle ou violence psychologique – peu d’attention accordée à l’enfant, peu ou pas d’efforts pour comprendre ses sentiments ; violence verbale

Abus physique ou sexuel – préjudice corporel ou violation

Séparation du principal dispensateur de soins – pour cause de maladie, de décès, de divorce, d’adoption

Manque d’uniformité chez le principal dispensateur de soins – la relève des nounous ou du personnel des garderies

Déménagements ou placements fréquents – un environnement en constante évolution ; par exemple : les enfants qui passent leurs premières années dans des orphelinats ou qui passent de famille d’accueil en famille d’accueil.

Expériences traumatisantes – maladies ou accidents graves

Dépression maternelle – retrait du rôle maternel en raison de l’isolement, du manque de soutien social, de problèmes hormonaux

Dépendance maternelle à l’alcool ou à d’autres drogues – Réactivité maternelle réduite par des substances psychotropes

Mère jeune ou inexpérimentée – manque de compétences parentales

Les leçons de l’attachement nous aident à guérir les relations adultes

Les leçons puissantes et bouleversantes que nous tirons de notre lien d’attachement – notre première relation amoureuse – continuent de nous enseigner à l’âge adulte. Les connaissances que nous avons acquises au niveau de l’intestin nous guident ensuite dans l’amélioration de nos relations avec les adultes et dans leur sécurisation.

Leçon no 1 – Les relations entre adultes dépendent des formes non verbales de communication pour assurer leur succès. Les nouveau-nés ne peuvent pas parler, raisonner ou planifier, mais ils sont équipés pour s’assurer que leurs besoins sont satisfaits. Les nourrissons ne savent pas ce dont ils ont besoin, ils ressentent ce dont ils ont besoin et communiquent en conséquence. Lorsqu’un nourrisson communique avec une personne qui s’occupe de lui et qui comprend ses besoins physiques et affectifs et y répond, quelque chose de merveilleux se produit.

Les relations dans lesquelles les parties sont à l’écoute des émotions de l’autre s’appellent des relations harmonisées, et les relations harmonisées nous l’apprennent :

  • les signaux non verbaux ont un impact profond sur nos relations amoureuses
  • le jeu nous aide à adoucir les moments difficiles dans les relations amoureuses
  • les conflits peuvent instaurer la confiance si nous les abordons sans crainte ou sans avoir besoin de les punir

Quand on peut reconnaître viscérale les souvenirs, les attentes, les attitudes, les hypothèses et les comportements en tant que problèmes résultant de des liens d’attachement peu sûrs, on peut mettre fin à leur influence sur nos relations adultes. Cette reconnaissance nous permet de reconstruire l’histoire de l en bonne santé les aptitudes à la communication non verbale qui produisent une attachement accordé et des relations réussies.

Auteurs : Jeanne Segal, Ph.D. et Jaelline Jaffe, Ph.D. Dernière mise à jour : Juillet 2019.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *