Comment Freddie Mercury est mort ? Ce qu’il faut savoir sur ses derniers jours

Dans la vie et dans la mort, Freddie Mercury est souvent restĂ© un mystĂšre intrigant et insondable. Le biopic musical Rhapsodie bohĂšmeUn homme d’affaires oscarisĂ© qui a gagnĂ© prĂšs d’un milliard de dollars au box-office mondial, met en lumiĂšre certains aspects de l’existence quotidienne du frontman Queen, tout en conservant son aura plus grande que nature, plus voyante.

Pourtant, le film a fait l’objet de critiques, et pas seulement pour les dents prothĂ©tiques gĂ©antes que la star Rami Malek porte pour incarner Mercure. De plus, pour beaucoup de tĂ©lĂ©spectateurs, il semble aussi, comme par hasard, se prĂ©cipiter dans son indĂ©niable sexualitĂ© queer, qui Ă©tait au cƓur de la maladie qui l’a tuĂ©.

Pour le cinĂ©phile occasionnel ou l’amateur de Queen, une question importante est probable : Comment est mort Freddie Mercury ?

S’il est dĂ©sormais bien connu que Mercure Ă©tait atteint du VIH/sida, le chanteur et musicien virtuose n’a rĂ©vĂ©lĂ© publiquement son diagnostic que la veille de sa mort, le 24 novembre 1991, Ă  l’Ăąge tragiquement jeune de 45 ans, soit le jour de sa mort. (Il aurait 72 ans aujourd’hui.) La bombe de derniĂšre minute se sentait Ă©trangement adaptĂ©e Ă  la prĂ©sence thĂ©Ăątrale et excentrique du Britannique, pleine de grandes entrĂ©es et sorties.

Mercury est mort des suites de complications liĂ©es au SIDA, souffrant d’une pneumonie bronchique alors que la maladie avait dĂ©truit son systĂšme immunitaire. MĂȘme pour quelqu’un qui possĂ©dait la richesse et les ressources de Mercure, c’Ă©tait Ă  une Ă©poque oĂč les mĂ©dicaments antirĂ©troviraux qui pouvaient prolonger considĂ©rablement la vie des patients Ă©taient encore hors de portĂ©e dans le monde mĂ©dical.

Connexe : Les MST sont-elles un facteur de rupture ? Cet expert pÚse sur la façon de lui dire

Mercure Ă©tait au courant de son diagnostic de sĂ©ropositivitĂ© depuis 1987, mais ceux qui l’entouraient n’en avaient pas nĂ©cessairement la moindre idĂ©e. « Je n’avais absolument pas l’impression qu’il aurait pu ĂȘtre malade « , a dĂ©clarĂ© le producteur Dave Richards dans un documentaire.

Pendant ce temps, cependant, les tabloĂŻds ont rĂ©ussi Ă  publier des photos rares de Mercure Ă  l’air effarouchĂ© et clairement malade comme il se rĂ©tractait davantage de la vie publique. Lors de sa derniĂšre apparition publique, il a reçu le Brit Award for Outstanding Contribution to British Music pour sa contribution exceptionnelle Ă  la musique britannique. Innuendo sorti l’annĂ©e de sa mort, Mercure a remarquĂ© sa charpente squelettique.

Connexe : Si mon partenaire est séropositif, comment puis-je me protéger ?

« Quand nous avons dĂ©couvert que Freddie avait ce terrible virus du sida dans son corps, il y avait encore de l’incrĂ©dulitĂ© en nous « , a dit le guitariste de Queen’s, Brian May. « Vous pensez, Non, ça ne peut pas arriver Ă  notre pote, ça ne peut pas arriver Ă  Freddie. Il va y avoir un moyen de s’en sortir, il va ĂȘtre guĂ©ri. Et jusqu’Ă  la derniĂšre minute, nous savions, mais nous ne l’avons pas fait. savoir. On refusait de savoir, si vous voulez. »

La timiditĂ© et la discrĂ©tion de Mercure ont Ă©tĂ© admises, mais le VIH Ă©tait – et est toujours – entourĂ© de stigmatisation. Cette stigmatisation est liĂ©e, du moins en partie, au fait que le VIH affecte de façon disproportionnĂ©e la communautĂ© LGBTQ, en particulier les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. (N’importe qui peut contracter le VIH. Si vous avez des questions sur la maladie, lisez les 8 mythes sur le VIH auxquels vous devez cesser de croire.)

Mercury a laissĂ© son orientation sexuelle typiquement floue, mĂȘme aux membres de son groupe et Ă  ses collaborateurs, qui n’Ă©taient pas au courant de son diagnostic avant la fin du processus. Il Ă©tait cependant connu par ses proches pour avoir eu des partenaires sexuels masculins et fĂ©minins au fil des ans. (Aujourd’hui, il est largement considĂ©rĂ© comme Ă©tant bisexuel.)

Il est difficile d’imaginer que Mercury n’avait pas de rĂ©serves quant Ă  sa vie sexuelle Ă  une Ă©poque oĂč cela aurait pu nuire Ă  son image de leader de l’un des plus grands groupes de rock au monde. Loin des feux de la rampe, cependant, Mercure avait au moins deux relations amoureuses Ă©troites qui sont apparues au grand jour. C’Ă©tait un ancien fiancĂ© de Mary Austin (interprĂ©tĂ©e par Lucy Boynton dans le biopic Queen), qui est restĂ© un confident et un ami de toujours jusqu’Ă  son dernier souffle, et qui a reçu la part du lion de ses biens aprĂšs sa mort, y compris sa somptueuse maison de Londres et ses futures redevances. (Elle est restĂ©e une sorte de porte-parole de son ancien amant, mĂȘme si elle est restĂ©e prudente). De 1985 jusqu’Ă  sa mort, Mercure a Ă©galement entretenu une relation amoureuse avec Jim Hutton, son coiffeur.

Connexe : Voici comment cet athlÚte a brisé les dossiers aprÚs avoir subi une transplantation rénale

Bien que Rhapsodie bohĂšme n’ignore pas cette histoire, le film approuvĂ© par le groupe assainit Ă©galement l’implication de Mercury dans une sous-culture gay ainsi que son style de vie alimentĂ© par l’alcool et la drogue. Il met l’accent sur sa relation avec Austin, tout en hochant simplement la tĂȘte Ă  ses partenaires masculins. MĂȘme aprĂšs plus de deux heures d’utilisation, vous seriez pardonnĂ© de vous sentir un peu en dehors du circuit. Cela peut aider Ă  expliquer pourquoi Sacha Baron Cohen, d’abord liĂ©e au projet, s’est retirĂ©e, craignant qu’elle n’entre pas dans la vie de Mercury, oĂč elle n’Ă©tait pas du  » petit grain de sable « .

Connexe : Besoin de parler de dĂ©pression ? Voici comment vous abordez un ĂȘtre cher

Il ne fait aucun doute que Mercure avait beaucoup, beaucoup plus Ă  donner au monde quand il est mort, surtout Ă©tant donnĂ© la production Ă©tonnamment robuste de Queen jusqu’en 1991. « Nous Ă©tions un groupe trĂšs soudĂ© comme une famille, et nous travaillions en studio jusqu’Ă  ce que Freddie prenne sa retraite », a dit May Ă  propos de cette derniĂšre pĂ©riode.

Mais bien qu’il y ait eu du scepticisme quant au fait qu’il ait cachĂ© sa sexualitĂ© et son diagnostic pendant si longtemps aux activistes, il est Ă©galement clair rĂ©trospectivement que Mercure est sorti selon ses conditions. Dans une interview, il a dĂ©clarĂ© avec dĂ©fi qu’il vieillissait :  » Je m’en fiche vraiment. J’ai vĂ©cu une vie bien remplie, et si je suis mort demain, je m’en fous. »

Articles similaires :